La Provence

 

Nous partons maintenant en Provence. C'est le jour du marché.

Les femmes arrivent, vétues du costume du Pas basque, danse mauresque originaire de Nice.

Pour ne pas être en reste, les garçons dansent une matelote. C'est une danse de caractère très répendue parmi les anciens maîtres à danser de la Marine, à qui elle servait d'épreuve pour les nominations.

Puis, la farandole* unit tous les danseurs. C'est la danse nationale de Provence. D'origine grecque, c'est l'une des danses les plus répandues en France. Elle fait partie de toutes les fêtes et c'est l'expression de la plus grande gaîté provençale. La chaîne est considérée comme une danse amoureuse. Le serpent est, dans toutes les civilisations antiques, symbole de fécondité.

Toute la Provence garde l'usage des feux de la Saint Jean: Saint Jean brûle les mauvaises herbes, protège les fruits et les récoltes. Sauter au dessus des flammes et danser autour du feu assurent la protection. La Mazurka des pins, en usage en France depuis 1812, assure les bonnes récoltes.

Pour terminer cette fête villageoise, une danse des rubans, incontournable dans la plupart des pays du monde. En Provence, la danse des Cordelles représente les métiers. Les danseurs tressent des cordes autour du mât. Les jeunes femmes mettent en valeur leur port de tête altier.

 

*Cliquez pour écouter un extrait de la musique de la farandole.