Les Balkans

Nous partons maintenant en voyage à travers les Balkans.

La première danse est une danse de Voïvodine, une région proche de la frontière hongroise, où vit une majorité croate appellée Bunjevci: Bunjevacke Igre. Les hommes portent des grelots aux chevilles.

Puis viennent Makedonija et Tino Mori, deux danses de Macédoine. Comme presque tous les pays du monde, les Balkans possèdent une danse de rubans: Biljina Platno Belese, également de Macédoine . Elle symbolise le travail des femmes qui filent la laine sur les talus en gardant les moutons. Viendra ensuite une suite de danses au cours de laquelle les hommes auront l'occasion de montrer leur dextérité.

Cocek* et Sano Duso sont deux danses de Bosnie-Herzégovine. Les 5 siècles d'occupation turque ont fortement marqué le folklore des pays balkaniques. Nous retrouvons cette influence dans la musique, les danses et les costumes. La danse des tambourins, Cocek*, vient de Nis. Elle évoque les sources d'eau chaude où les femmes tziganes allaient se baigner. Quant à Sano Duso, c'est un chant d'amour et de séduction.

Glamoc est une danse très particulière. C'est une danse de l'ancienne Bosnie, sans accompagnement musical, rythmée par le pas des danseurs et le tintement des bijoux des femmes. C'est en signe de deuil que cette danse s'exécute les yeux baissés et sans musique: deuil de la liberté. La Bosnie a également subi la longue et dure occupation turque. Les villageois, désireux de préserver leur patrimoine et leur culture, se retiraient dans la montagne et dansaient.

Voici maintenant deux danses serbes, Truba Kolo et Kolo Iz Stublina. Le Kolo, qui signifie "ronde" en serbe, est la danse nationale en Serbie.

Vient ensuite une suite de danse composée de Trojanac, Vlaljevska Podvala et Kolubarski Vez ( "la dentelle de Kolubara"). La kolubara est une rivière qui se jette dans la Save. Les pas, rapides et variés, font penser aux jolies dentelles fabriquées dans cette région. Cette danse fait l'objet d'un concours entre filles et garçons.

Nous terminons notre spectacle par une suite de danses de Sumadija. En serbe, "suma" signifie "forêt". Sumadija est le nom d'une région, autrefois recouverte de forêts épaisses et où éclatèrent, en 1804, les premières insurrections contre les Turcs.

 

*Cliquez pour écouter un extrait de la musique de Niska Banja, sur laquelle nous dansons Cocek.

 

Suite de danses présentée par les hommes